Smartphone France Application Smartphone France pour Windows
Bienvenue sur Smartphone France Windows Edition
Actuellement, 178 visiteurs en ligne
Vous utilisez un bloqueur de publicités ? Félicitations :)
Actualité Smartphone France

Retour au sommaire du site

  UFC Que Choisir : Microsoft ferme son système Windows Phone 7
 Publié le 05/11/2010 à 14:30 - 9 commentaires ...

Le smartphone fait de plus en plus d’adeptes. Pour séduire les consommateurs, Microsoft a lancé Windows Phone 7, la nouvelle version de son système d’exploitation mobile. Innovant par certains aspects, le système devient, comme celui d’Apple, fermé.

Après des années passées à végéter sur le marché des smartphones, Microsoft veut revenir en force. Le groupe américain a assisté, impuissant, à l’insolent succès d’Apple avec ses iPhone successifs, et observé l’incontestable percée de Google avec son système Android. Pour rattraper son retard, celui qui avait présenté son premier « téléphone intelligent » en 2002 a fait table rase du passé. « Nous sommes repartis d’une page blanche pour offrir une interface nouvelle, fluide, où toute manipulation s’opère en un clic », expliquait Éric Boustouller, le président de Microsoft France, lors du show à l’américaine orchestré pour présenter son nouveau bébé.

Nouvelle, l’interface l’est résolument. Notre première prise en mains (sur un Samsung Omnia 7), avant les tests en laboratoire à venir, fut même une bonne surprise. Manifestement, Microsoft a cherché à se démarquer de la concurrence et eu la bonne idée de ne pas la copier trait pour trait. L’écran d’accueil, organisé par dossiers (des « hubs ») thématiques (contacts, photos, musique, etc.), change des habituelles icônes. La navigation dans les menus, fluide et intuitive, s’articule autour d’une touche maîtresse, la touche « retour en arrière », présente sur tous les appareils équipés du système. Contrairement à Apple, Microsoft ne fabrique pas ses propres terminaux. Mais il a donné des directives strictes à ses partenaires constructeurs (HTC, LG et Samsung).

Bien sûr, l’interface donne accès à une boutique d’applications, l’équivalent de l’App Store chez Apple, de l’Android Market chez Google ou encore du Blackberry App World chez RIM. Chez Microsoft, elle prend le nom de Zune Marketplace. C’est dans cette boutique virtuelle, accessible depuis le téléphone, que le consommateur trouvera de petits logiciels tantôt ludiques, tantôt pratiques, et souvent gratuits, à installer. « Zune », c’est également le nom du logiciel que tout utilisateur devra obligatoirement loger sur son ordinateur. Car si le système d’exploitation a sa personnalité propre, Microsoft a tout de même chapardé à son concurrent de toujours une bonne vieille recette : celle du circuit fermé. De même qu’Apple contraint ses utilisateurs à installer iTunes sur leur ordinateur pour utiliser leur iPhone, Microsoft adosse désormais ses Windows Phone à Zune. C’est à travers lui, et à travers lui seulement, qu’il pourra synchroniser sa musique, ses vidéos, ses documents, et sauvegarder tout le contenu de son téléphone. Impossible de copier-coller librement ses fichiers comme sur une clé USB. Cette marge de manœuvre réduite n’a pas freiné l’ascension d’Apple. Pénalisera-t-elle Microsoft ?


Source de l'article : QueChoisir.org ...

Partager sur Facebook Partager sur Facebook    |   Partager sur Twitter Partager sur Twitter

 05/11/2010 14:50:13 - Christophe - Le Webmaster ...
Ue bonne analyse de la part de QueChoisir :)
 05/11/2010 14:53:50 - zewolf
"Cette marge de manœuvre réduite n’a pas freiné l’ascension d’Apple. Pénalisera-t-elle Microsoft ?" J'adore cette phrase ... La réponse est inclue dans la question, pour peu que l'on considère que c'est une "marge de manœuvre réduite" ou un "plus".

C'est quand même assez bizarre quelques années après le démarrage d'iTunes de se poser encore ce genre de questions alors que la réponse est évidement non. MS commence à suivre la philosophie Apple de prendre le client par la main, c'est tout. libre à ceux qui veulent traverser en dehors des passages cloutés de choisir autres chose.
 05/11/2010 14:56:42 - Christophe - Le Webmaster ...
La question n'est pas si bête que ça car quand Apple fait un truc c'est génial et que Microsoft fait la même chose, en s'inspirant plus que fortement, c'est "peut être une bonne idée". Microsoft traîne une très mauvaise image depuis des années une impression qui n'a plus lieu d'être car Microsoft a proposé de très bon produits ces dernières années, mais qui persiste.
 05/11/2010 18:56:54 - Lokii
Perso je ne vois pas de problème à cette pratique tant que Microsoft n'est pas en situation de monopole, il a les mains libres contrairement au marché des OS bureau où il ne peut pas faire grand chose sans avoir les autorités de la concurrence sur le dos.

Je reproche d'ailleurs aux autorités de la concurrence de ne pas avoir bougé le petit doigt quand Apple était en quasi situation de monopole avec l'iPhone avant l'arrivée d'Android, à ce moment là le développeur qui voulait vendre ses apps n'avaient d'autre choix que d'aller chez Apple, et alors il n'avait d'autre choix que de passer par l'App Store et de se soumettre aux conditions d'utilisation très contraignantes (30% reversés à Apple, etc).

On verra ce que cela va donner dans les années à venir, le passage obligatoire par le Marketplace est vraiment problématique pour le développeur qui doit reverser 30% à Microsoft et qui doit se conformer à la charte de Microsoft, d'un autre côté le passage obligatoire par le Marketplace offre une réelle plus value à l'utilisateur final (il n'a pas à se soucier de la qualité du coding de l'app, et ça évite aux développeurs de se disperser et permet ainsi à l'utilisateur final de trouver toutes les apps à un même endroit). Cruel dilemne ^^
 05/11/2010 19:10:40 - deckard
Moi j'aurai préféré avoir le choix. Celui qui n'y connait rien ou ne veut pas s'embêter utilise zune, celui qui veut bidouiller lance l'explorateur de programme. Je ne vois pas pourquoi imposer ce choix, alors qu'une partie des utilisateurs de wimo 6.x le faisait déjà.
Pourquoi se couper de cette clientèle ?
 06/11/2010 06:02:24 - zewolf
@Lokii: Pour etre en situation de monopole il faut empêcher la concurrence, ce que faisait MS à l'époque. Apple n'as jamais été en situation de monopole. La preuve, MS vendait déjà des smartphones au lancement de l'iPhone.
Maintenant lorsque tu analyse ce que disent les développeurs des fameux 30%, et bien en fait ca ne les gênent absolument pas vu que sans Apple et ses fameux 30% ils devraient à chaque fois qu'ils veulent vendre dans certains pays, comme le japon par exemple, s'occuper eux même des démarches administratives, ce que fait Apple pour eux, sans compter qu'ils devraient aussi eux mêmes s'occuper de la promo etc. Je ne connais pas les règles du marketplace, mais je suis à peu près sur que MS fait de même.

@deckard: MS ne se coupe pas de la clientèle des bidouilleurs, elle est déjà partie chez Android. A partir du moment ou l'informatique au sens large du terme est rentrée dans les chaumières juste à coté de la TV, il est normal que les choses évoluent de manières à la rentre plus accessible au commun des mortels. Du coup c'est les powersusers qui y perdent un peu, mais bon, entres 1.000.000 de powersusers et 100.000.000 de madame michu, le choix est vite fait !
 06/11/2010 09:36:19 - Lokii
@deckard: tu dis "je ne vois pas pourquoi imposer ce choix" et tu cites comme exemple WM 6.x, alors que WM 6.x est l'exemple typique de pourquoi imposer ce choix: le Marketplace était totalement vide! Les développeurs habitués depuis des années à distribuer leurs apps directement au consommateur ne vont pas spontanément s'inscrire à un système qui leur imposerait de donner 30% à Microsoft et de se soumettre à un processus de certification contraignant... Pour avoir un Marketplace qui fonctionne Microsoft n'avait d'autre choix que d'imposer le passage par ce Marketplace, car encore une fois l'intérêt majeur d'un store pour le client c'est de pouvoir y retrouver TOUTES les apps, si la moitié est sur le store et l'autre moitié dispersée sur Internet et sur des stores tiers ça perd son intérêt car on perd à nouveau son temps à faire la chasse à l'app.

@zewolf: "La preuve, MS vendait déjà des smartphones au lancement de l'iPhone", drôle de preuve... surtout qu'après tu me dit que Microsoft était en situation de monopole parce qu'il empêchait la concurrence, alors que Apple vendait déjà des Mac avant le lancement de Windows et continue d'en vendre... Microsoft n'a pas 100% des pdm du marché OS mais dans les 90%, Apple sur le marché des apps ne devait pas être loin aux USA avant l'arrivée d'Android. Je rappel que l'on a condamné Microsoft pour avoir intégré Internet Explorer et Windows Media Player à Windows... alors que le consommateur restait libre d'installer Firefox ou d'utiliser Mac OS ou Linux. Apple lui ne se contentait pas d'intégrer ses apps à l'OS, il obligeait carrément le passage par l'App Store et ne se privait pas de refuser systématiquement toutes les apps contraire à sa stratégie (par exemple ils ont refusé Google Voice parce qu'ils avaient pour projet de sortir une app similaire, etc). Imagine un peu si Microsoft interdisait à ses clients d'installer Firefox ou Chrome sur Windows au motif qu'il y a déjà Internet Exporer qui est très bien... c'est exactement ce qui se passait sur iOS à une époque où il n'y avait aucune alternative à l'App Store pour le développeur qui voulait vendre ses apps (et ne me parle pas de Windows Mobile 6.x, sur iOS tu sortais une fart app ou une app I am rich tu faisais fortune, sur WM même si tu sortais une app incroyable tu galérais pour la vendre...).

Sinon je n'ai jamais dis que Microsoft ne faisait pas pareil sur son Marketplace, sauf que là on ne peut pas dire qu'il n'y a pas de concurrence. Quant aux 30% ils valent sans doute la peine pour les développeurs, mais uniquement parce qu'ils voient leurs ventes multipliées, les démarches administratives n'ont aucune importance (tu crois qu'avant l'arrivée de l'App Store les développeurs se cassaient le cul à créer une filiale dans chaque pays et à y déclarer leurs impôts? Ca marche pas comme ça le commerce international: le développeur vend son app sur son site aux USA, le consommateur japonnais fait la démarche d'aller sur le site américain, c''est donc le droit américain qui s'applique, le développeur déclare ses ventes aux USA. C'est un problème de droit international privé, ça se complique lorsque le développeur traduit son app en japonais et vise spécifiquement le marché japonais avec un site traduit en japonais, mais je vois mal un consommateur japonais saisir un juge japonais pour une app à 2,49$, et ensuite allez demander une décision d'exequatur aux USA pour que le jugement japonais y soit exécutoire...).
 07/11/2010 10:04:02 - quoman
bonjour à tous
@ Lokii ... tu ne crois pas si bien dire, le prochain OS d'Apple sera à l'image de l'iphone ... fermé et contrôlé pour ce qui sera de l'installation des logiciels. La légende de l'invulnérabilité tombe peu à peu et on se rattrape comme on peu ...
pour ma part, oui cela a été néfaste à WM7 de copier la pomme, je viens d'acheter un HTC HD2 (WM6.5) alors que j'avais la ferme intention de me tourner vers ce nouvel OS mobile ...
 12/11/2010 09:47:56 - Huck33
je ne dirais qu'une chose... tant mieux pour android

Dorénavant pour publier des commentaires il faut posséder un compte sur le Forum du site et s'authentifier

Créer un compte sur le forum du site

S'authentifier sur le site avec son compte personnel




Retour à la page principale du site