Smartphone France Application Smartphone France pour Windows
Bienvenue sur Smartphone France Windows Edition
Actuellement, 1510 visiteurs en ligne
Vous utilisez un bloqueur de publicités ? Félicitations :)
Actualité Smartphone France

Retour au sommaire du site

  La face cachée d'Apple
 Publié le 29/11/2010 à 23:30 - 12 commentaires ...

« Vous parler d'Apple ? Non, désolé, impossible. » La dizaine de personnes interrogées auront la même réponse, cinglante. Même sous couvert d'anonymat, rares sont les fournisseurs, distributeurs ou industriels des télécoms à vouloir évoquer leurs relations avec la star mondiale de l'électronique. Et pour cause : tous ont signé des accords de confidentialité ultra­stricts, le plus souvent à titre personnel. « Un mot sur Apple et c'est ma responsabilité pénale qui est en jeu », ose un dirigeant qui n'a pas spécialement envie de se voir assigné devant un tribunal par les avocats d'un groupe américain pesant 200 milliards d'euros, soit la deuxième capitalisation boursière du monde.

Rarement une marque jouissant d'une telle notoriété, proche parfois du fanatisme, auprès du public et des médias, aura imposé en coulisse une telle omerta. Le cadre d'un opérateur européen se souvient encore de l'accueil glacial reçu début 2010 chez son homologue américain AT&T dont le réseau commençait à saturer sous l'effet de la montagne de données (vidéos...) qui transitaient via les iPhone : « Nous voulions simplement connaître les raisons techniques de ce problème de réseau pour savoir si cela pouvait nous arriver à nous aussi. Mais deux avocats entouraient le responsable d'AT&T et l'empêchaient de parler dès que nous prononcions le mot Apple. » Heureusement, un dîner arrosé, à la française, permettra de délier les langues...

Derrière le style « californien » décontracté de la direction d'Apple, plus adepte de l'uniforme « tee-shirt-jean-baskets » que du traditionnel costume cravate, se cache une organisation implacable, quasi militaire, diront certains : culte du secret, maniement habile de l'information et pratiques commerciales unilatérales.

Même la Fnac, pourtant habituée à gérer les « caprices » des plus grands groupes d'électronique, n'avait jamais fait face à de telles exigences. Le contrat signé en juillet 2008 entre Apple et le distributeur (filiale du groupe PPR) pour l'iPhone « suppose que nous vendions un certain nombre d'abonnements Orange et un certain nombre d'iPod [le baladeur MP3 d'Apple, Ndlr]. Ce type de contrat est totalement inhabituel. Aucun autre constructeur n'a mis en place un tel système de distribution sélective », ont expliqué les dirigeants de la chaîne de magasins à l'Autorité de la concurrence, lors de son enquête sur l'exclusivité conclue initialement entre Apple et Orange en 2007 pour commercialiser le téléphone en France.

Mais les plus sonnés par ces méthodes restent les opérateurs en télécoms, pourtant loin d'être des enfants de choeur. Ces derniers n'ont pas vu venir l'arrivée fracassante de la firme à la « pomme » dans la téléphonie mobile. Et ne se sont pas suffisamment méfiés. « Quand nous avons commencé à vendre l'iPhone dans nos boutiques, Apple nous envoyait volontairement les téléphones au compte-gouttes, ce qui nous empêchait de constituer des stocks suffisants. Un simple écart par rapport au contrat et le groupe coupait l'approvisionnement, ce qui nous faisait perdre des ventes », se souvient le dirigeant d'un opérateur français. Comme le téléphone s'arrachait comme des petits pains, les opérateurs n'osaient pas lever le doigt de la couture du pantalon. Voire acceptaient des demandes inouïes. Dans son premier contrat avec Apple, Orange s'était, par exemple, engagé à rembourser la moitié des dépenses publicitaires du groupe américain pour promouvoir l'iPhone.

Un système soi-disant oublié mais qui, dans les faits, n'a pas changé. Les publicités qui vantent sur de pleines pages dans la presse les mérites de l'iPhone 4 sont encore payées par Orange, SFR ou Bouygues Telecom. En échange, ces derniers ont le droit de glisser en bas de page leur tout petit logo. Des méthodes que les opérateurs ne voulaient surtout pas revoir avec l'iPad. Ce qui explique leur peu d'entrain à proposer des offres commerciales agressives pour vendre la tablette d'Apple ...


Intégralité de l'article proposé par La Tribune ...

Partager sur Facebook Partager sur Facebook    |   Partager sur Twitter Partager sur Twitter

 30/11/2010 00:11:33 - takaclic
Ca confirme pas mal de choses qu'on entendait ici ou là. Ils sont fort la dessus, mais pour ce qui est d'Orange, j'aurai tendence à dire qu'ils n'ont qu'a s'en prendre qu'a eux-mêmes (de s'être fait avoir par la pomme) ils ont tout fait pour avoir le nouveau-truc-hyper-fashion-qui-déchire-sa-race-de-chépakoi, ils ont mis tout leur oeufs dans le même panier et se sont fait avoir!! ils n'avaient qu'a (oui je sais, avec des yaka fokon, on va pas loin...) promouvoir aussi un peu les windows aussi tient par exemple!! quand on voit la différence entre un lancement Iphone4 et un lancement WP7, c'est flagrant qu'ils n'y mettent pas la même motivation, alors que les 2 produits sont de la même famille (même s'ils sont assez différents).Je ne pense pas que la pomme pourra tenir tout le monde par le bout du nez si longtemps que ça moi......'fin bon....
 30/11/2010 00:14:03 - Athlonic
C'est du propre.

Mais étrangement celà ne me surprend pas plus que ça, quand on a vu avec quelle transparence et honnêteté Apple avait communiquer lors du problème des écrans qui "implosaient" sur les premiers iPhones où plus récemment le problème de réception à la prise en main des nouveaux iPhone 4 (3GS je sais plus).

Bref ...
 30/11/2010 00:20:02 - Christophe - Le Webmaster ...
Moi je n'ai qu'une chose à dire : Bravo Apple ! Si les opérateurs sont assez cons pour signer de tels contrats et cautionner de telles pratiques pourquoi Apple se gènerait ?

En plus ces mêmes opérateurs se battent même pour être abusés comme le procès que Bouygues à fait pour casser l'exclusivité de Orange. Apple abuse certes mais quand en face ils ont des sociétés prêtes à tout pour travailler avec eu alors qu'ils arrivaient sur le marché pourquoi ne pas proposer tout et n'importe quoi si ça passe ? Ils ne les ont pas forcés les opérateurs non ?

Enfin une situation qui fait sourire aujourd'hui car elle ouvre grant la porte pour des systèmes comme Android et peut être Windows Phone 7 qui sont loin d'imposer de telles choses.
 30/11/2010 04:11:38 - phonewindows
... bon on espérait que WP7 générerait assez d'actu pour te faire penser à autre chose qu'à Apple mais c'est raté.
on apprend rien dans cet article... Apple a été dur avec les opérateurs et alors ? sans l'iPhone on en serait toujours aux forfaits data hors de prix, à la facturation/mail, aux 'options' hors de prix pour avoir accès à des applications mal foutues...
Et si Apple pouvait mettre encore plus de pression sur les opérateurs (en supprimant la carte sim) et en les réduisant au rôle de fournisseur d'accès ça n'en serait que mieux.
 30/11/2010 07:13:07 - zeubug
Je dis oui aux téls "sans" carte sim! Et bravo à Apple pour m'avoir fait bien rire ce matin en lisant cet article, et merci au webmaster pour la publication de cette news croustillante à souhait!
 30/11/2010 07:46:02 - Lokii
@phonewindows: les forfaits iPhone ont toujours été absolument hors de prix alors même qu'on était à l'époque passé du GPRS à la 3G (changement de technologie qui justifiait pourtant à lui seul une baisse sensible des prix). Il a fallu attendre l'arrivée de concurrents de l'iPhone pour que les prix baissent...

Par ailleurs Apple fait le malin parce qu'il avait et a encore une place plutôt confortable avec l'iPhone, mais ce genre de pratiques seule une entreprise qui a un monopole solide peu se le permettre, ce n'est plus le cas d'Apple... Avec RIM, Google et Microsoft les opérateurs peuvent largement se passer de l'iPhone à terme, d'ailleurs le succès d'Android n'est sans doute pas anodin (ça doit plutôt faire plaisir aux opérateurs qui n'ont pas intérêt à avoir un seul constructeur tout puissant avec qui négocier). Le fait que Microsoft reverse une partie des ventes du Marketplace aux opérateurs devrait aussi les inciter à pousser dans le sens de WP7.

En conclusion Apple a beau se prendre pour un grand ce n'est qu'une situation temporaire sauf peut être sur le marché des baladeurs mp3, mais pour le marché de la téléphone mobile il n'est déjà plus leader, pour le marché des tablettes ça ne saurait tarder... Ils sont très très loins de la position d'Intel sur le marché des microprocesseurs et de Microsoft sur le marché des OS bureau, et heureusement pour eux parce qu'on sait comment ça a terminé pour ces 2 entreprises (plusieurs centaines de millions d'amende en Europe + un démantèlement échapé de justesse aux USA pour Microsoft, et 1 milliard d'euros d'amende en Europe pour Intel).
 30/11/2010 08:31:27 - phonewindows
Lokii: les forfaits iPhone sont hors de prix ... en France pas partout, je ne parlais pas du prix mais du concept de l'illimité. Apple a forcé les opérateurs à offrir des forfaits qui permettent une utilisation sans se soucier de la consommation data.
 30/11/2010 09:40:56 - Denis
Bah il est temps d'ouvrir un peu les yeux...
 30/11/2010 14:26:30 - Huck33
des pratiques commerciales discutables mais si les opérateurs sont prêts à baisser leur pantalon pour vendre un téléphone, je ne vais pas pleurer pour eux.... bien au contraire
 30/11/2010 15:42:57 - kiecherb
cela ne m'étonne pas non plus, t'a vu steve jobs t'a tout compris... quand tu vois qu'il décide pour tout la terre entière de ce que l'iphone et l'ipad peuvent faire ou ne pas faire (flash par exemple pour ne citer que lui) ben comme je le disais en commentaire dans une autre news bien venu dans la secte apple avec le gourou steve
 01/12/2010 07:38:54 - Lennart
Arrêtons le subventionnement de tous ces webphones et adoptons des tarifs de communications plus réalistes, que chacun paye ce qu'il consomme réellement selon qu'il ne fait que téléphoner ou au contraire passe sa journée sur le web en 3G.
 01/12/2010 13:43:24 - acidwar666
En France 8 nouveaux clients SFR sur 10 prennent un iPhone.
Tu m'étonnes que les opérateurs se taisent et ouvre le tapis rouge à Apple.
Ils ont jamais vu de tels contrats ? Ben qu'ils ne les signent pas alors ! Ahh bon s'ils font ça ils perdent bcp de clients car la demande c'est l'iphone ? Bon... ok ok on signe où monsieur Jobs ?
Et voilà comment ça se passe.
Non, Microsoft, pourtant comparable en taille puissance avec Apple, ne peut pas rivaliser au même niveau sur les mobiles. Dans qq années peut-être, mais pas encore non.

Dorénavant pour publier des commentaires il faut posséder un compte sur le Forum du site et s'authentifier

Créer un compte sur le forum du site

S'authentifier sur le site avec son compte personnel




Retour à la page principale du site